solution retenue

Les consommateurs prennent une photo du patch et la transmettent à l’application My UV Patch de La Roche-Posay. L’application analyse les données recueillies par le patch et incite le consommateur à mieux se protéger des UV.

L’application mobile My UV Patch est disponible sur iOS et Android. Pour que l’analyse soit la plus précise possible, le patch doit être porté sur le dos de la main pendant une durée pouvant aller jusqu’à cinq jours.

PROCESSUS MIS EN PLACE

Les données issues du patch via l’appli mobile sont envoyées grâce à Crosscut® dans le framework Hadoop de L’Oréal pour le traitement et l’analyse Big Data. Les données sont ensuite injectées via Crosscut® aux différents CRM des entités participantes.

Le Ministère de la Santé a également lancé via Ipsos, une grande enquête statistique : c’est via Crosscut® que les données reçues sont envoyées à l’institut d’études.

résultats
Accessibilité à la data partout à tout instant
Amélioration de la santé des consommateurs
Recommandations adaptées et personnalisées